HAMARAH.com

06 2009

La Forge des âmes (2)

La Forge des âmes est un récit interactif, non pas du point de vue de la lecture, mais de celui de l’écriture : vous, lecteur, êtes invités à diriger le développement du récit en répondant à la (ou les) question(s) posée(s) par l’auteur à chaque épisode. Votre serviteur reste le rédacteur du récit.
Voici la suite…
Rejoignez-nous !

Episode 2

La Forge des ames, récit interactifIvor parti, Octo posa son bougeoir sur le lit, s’agenouilla le buste bien droit devant le corps et, joignant les mains, murmura sans bruit la formule du Départ, censée éviter que le mauvais sort ne s’abatte sur sa maison. Puis, à la faible lumière de la bougie, il entreprit de fouiller Alvadin.

Le jeune homme avait reçu au moins une demi-douzaine de coups de couteau ou d’un instrument tranchant du même genre dans la poitrine et l’abdomen, sans compter d’autres blessures qui ensanglantaient aussi ses bras. Même si Alvadin avait toujours été costaud pour son âge, Octo n’en revenait pas : comment, aussi sérieusement touché, avait-il pu monter les deux étages menant à la chambre qu’il partageait avec Ivor ? Il fallait peut-être y voir un effet de la peur, capable de vous forcer à accomplir des prodiges inattendus de vous-même…

Quoi qu’il en soit, Alvadin avait voulu revenir ici et y était parvenu. Mais dans quel but ?

Les poches du mort ne contenaient rien de bien intéressant. Quelques pièces de monnaie, un couteau, un morceau de ficelle, un clou… Le couteau aurait sans doute pu servir à Alvadin pour se défendre, mais il était resté bien sagement plié au fond de sa poche. Le jeune homme avait dû subir une attaque surprise. Et puis, pour autant qu’Octo le sût, Alvadin n’était pas un des ces voyous qui maniaient l’acier couramment dans les arrière-cours des tavernes.

Il pouvait entendre les voix d’Ellea et Ivor, qui discutaient en bas sur un rythme précipité. Il ne lui restait que quelques instants avant qu’ils ne le rejoignent.

Malgré le sang qui imbibait les vêtements du grand apprenti, et qui continuait à couler doucement sur le lit du petit, Octo poursuivit sa fouille. C’est ainsi qu’en passant la main le long de la manche gauche de la veste, une petite bosse dans le vêtement attira son attention. Retournant la manche, il découvrit qu’Alvadin en avait décousu la doublure sur la longueur d’un doigt, improvisant une poche discrète et sûre, fermée par une épingle. Glissant les doigts dans l’ouverture, Octo saisit l’objet qui s’y trouvait et l’en sortit.

La lumière de la bougie lui révéla alors qu’il tenait un jeton de bois de la taille d’une grosse pièce d’argent. Mais ce n’était pas un simple jeton. Car sur une de ses faces, gravé et peint en rouge, figurait l’emblème des Hurkas, grande famille de prêteurs sur gages à la réputation sulfureuse mais à la richesse légendaire.

Venant de l’escalier, le bruit des pas précipités d’Ivor et Ellea se rapprochait.

Questions :
Octo doit-il prendre le jeton des Hurkas ? Et, si oui, doit-il le dissimuler ?
Pour quelle raison Alvadin détenait-il un de ces jetons ?

Répondez à cette question en commentaire à ce post, pour orienter la suite du récit. Les commentaires seront fermés dans trois jours, le 08/06 vers 17h00. A vous de jouer.
Si vous le souhaitez, n’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires, suggestions et questions. Cela fera avancer le récit.
Les commentaires de l’Episode 2 sont maintenant fermés.
Vous pouvez lire ici  l’Episode 3.

Et pour lire l’Episode 1, consultez cette page. Vous y trouverez également tous les commentaires des lecteurs.


9 commentaires sur “La Forge des âmes (2)”

  1. Si on continue dans la même veine qu’au premier épisode, disons que le secret est de mise : Octo devrait prendre le jeton, mais garder le silence là-dessus, à mon avis.
    Je suppose qu’Alvadin avait ce jeton parce qu’il a mis quelque chose au clou. Un objet important, évidemment. Mais je ne sais pas quoi. Un livre, peut-être ?

  2. Je pense comme toi Mandan, concernant le jeton des « Hurkas » : Octo doit le prendre et le cacher, pour aller voir plus tard ce qu’Alvadin avait mis en gage. Je ne sais pas ce que ça peut être. Une épée témoignant de la noblesse de son père, chevalier disparu depuis longtemps (genre « Alvadin le prince perdu qui aurait dû prendre la tête de la révolte et devenir roi »…). Une fiole contenant un liquide très précieux et très puissant convoité par le monde entier. La bague de fiançailles qu’il n’a jamais pu offrir à sa fiancée, enlevée par des pirates la veille de la cérémonie et devenue depuis la favorite d’un émir en Syrie. Je ne sais pas…

  3. Il pourrait peut-être montrer le jeton à sa femme ? Elle est comment, elle ? Peut-être qu’avec son apparition, on va pouvoir savoir de quel côté est Octo, chez les bons ou chez les méchants.
    Pour ce que le mort a mis au clou, je crois que ça serait pas mal qu’il ait ce jeton mais qu’il ne lui appartienne pas… Un mystère en or massif !

  4. Je suis pour qu’il prenne le jeton et qu’il le cache. Mais ça nous aiderait si on savait précisément qui sont les Hurkas. Méchants ou pas ?
    Pour l’objet mis en gage, il faut que ça soit un truc qui explique des choses, sur Alvadin ou sur l’histoire. Un livre, ça paraît pas mal.

  5. Cette histoire me fout les jetons.
    Je pense comme les autres (c’est ce qui fait d’ailleurs ma singularité) qu’Alvin doit prendre la grosse rondelle de bois (puisqu’elle était cachée) et qu’effectivement il doit la dissimuler pour aller, lui-même, au bureau de change. J’ai dans l’idée qu’il découvrira quelque chose, mais je peux me tromper. Dans tous les cas, cela devrait être lié à la mort d’Alvadin et permettra de découvrir qui, d’Alvadin ou d’Ivor, est réellement méchant et quel est le mobile du crime.

  6. Tu t’emmêles un peu les pinceaux, nicodelph !
    Je suppose que tu parles d’Octo… Et je ne vois pas Ivor en méchant (c’est un gamin, si j’ai bien compris).
    Quoique, un grand méchant incarné par un gosse, ça ouvre des perspectives inattendues !
    En tout cas, d’accord pour qu’Octo prenne le jeton et aille voir chez les Hurkas lui-même. Du fait qu’elle était cachée dans la manche d’Alvadin, oui, je suppose que ça lui donne de la valeur (donc à ce qu’il a mis en gage). Une preuve de quelque chose, d’un truc super secret mortel secret défense, quoi…

  7. J’espérais en savoir plus sur la femme d’Octo, mais bon…
    Ce deuxième épisode relativise un peu mon avis sur Octo. Forcément, vu les paroles d’Aldavin dans le 1, je me disais que ce serait le méchant de l’histoire. C’est moins clair maintenant, avec tous les commentaires. Ce qui me met la puce à l’oreille, c’est l’espèce de prière du début, pour le mort. Est-ce qu’il auait fait ça si il avait vraiment demandé la mort d’Aldavin ?
    En tout cas, il faut qu’il garde le jeton des Hurkas. Mais je le verrais bien faire équipe avec Ivor, quand même. Il ne pourrait pas partager ça avec lui ? Ou avoir besoin du garçon pour faire quelque chose qu’il ne peut pas faire, je ne sais pas…

  8. Les commentaires de cette page sont maintenant fermés. Vous disposerez dans les minutes qui viennent de l’épisode suivant…

  9. Récapitulons :
    - Episode 1 : Ivor ne doit pas révéler à Octo ce qu’Alvadin lui a révélé avant de mourir.
    - Episode 2 : Octo doit prendre le jeton des Hurkas et cacher qu’il l’a en sa possession. Pour l’objet mis en gage chez les Hurkas, rien de précis encore.

« | »