HAMARAH.com

06 2009

Reason to believe

Chien mortMais, bon Dieu, qu’est-ce que tu foutais là, Roscoe ? Encore à courir la gueuse dans tout le pays, comme le pauvre clébard que tu es. J’aurais dû te mettre la chaîne avant de partir ce matin.

C’est juste un chien.

Bouge, ducon, bouge ! Lève-toi, barre-toi, fais quelque chose… Je t’ai à peine touché, Roscoe. Y a pas de raison que tu restes allongé là.

C’est juste un chien. Manquait plus que ça pour terminer la journée.

Roscoe, tu peux pas mourir. T’as pas le droit. T’as pas le droit de crever comme ça. N’importe quelle bagnole aurait pu te le faire, n’importe laquelle. Alors pourquoi c’est la mienne ? On est à deux bornes de chez nous, là. Tu m’as choisi ou quoi ?

C’est juste un chien crevé au bord la route. Un pauvre clébard qui aurait dû regarder avant de traverser.

Ce con-là m’a ruiné ma journée. Qu’est-ce que je vais dire aux mômes ?

Bruce Springsteen, Nebraska (1982)Reason to believe, par Bruce Springsteen
(sur l’album Nebraska, CBS 1982)
C’est une chanson du Boss comme il excelle à en faire, dépeignant en trois coups de pinceau une vie entière et tout ce qui va avec. On la retrouve également sur le triple live 1975/85.

Sur YouTube, vous trouverez un paquet de vidéos de cette chanson. En voici trois, toutes en concert : une pour l’énergie ici, une pour l’harmonica ici, et une dernière plus proche de l’original, avec une 12 cordes et une ambiance plus tranquille . Désolé pour la qualité de l’image et/ou du son, mais c’est du boulot de fans, pas du piratage de DVD.

Extrait :
Seen a man standin’ over a dead dog
Lyin’ by the highway in a ditch
He’s lookin’ down kinda puzzled
Pokin’ that dog with a stick
(…)
Like if he stood there long enough
That dog’d get up and run


Bruce Springsteen passe aux Vieilles charrues le 16 juillet prochain. Je vous raconterai…


2 commentaires sur “Reason to believe”

  1. Pauvre clébard…

  2. C’est dommage, Matthieu : je trouve que l’histoire du chien simplifie trop la chanson. Elle est beaucoup plus riche que ça. Et le sujet, c’est comment on continue d’y croire, quoi qu’il arrive. Tandis que ce gars n’a en tête que la réaction de ses enfants après qu’il ait écrasé le chien. Trop réducteur.

Postez un commentaire

Veuillez utiliser votre propre signature. Pour plus d'information, consultez la page Signatures. Merci.

« | »