HAMARAH.com


Archives pour ce mois » 2004 » octobre

Frontières de sable

Il y avait l’océan, et il y avait ces hautes dunes qui font le monde plus grand. Dans le ciel un nuage et sur les vagues l’écume, un blanc avenir s’était comme arrêté là. Et dans les soubresauts du vol d’un oiseau de mer, je pouvais voir plus loin.

Des rouleaux verts et gris labouraient l’océan, terre de longue peine et de solitude.

→ Lire la suite...

Sur la longue route

J’ai cheminé sur la longue route des dragons, des elfes, des fées – je n’y ai croisé aucun homme. Des chevaux ailés m’ont ignoré, battant des ailes au fond d’une prairie, faisant l’amour. Une licorne de cristal m’a dit comment le monstre en moi me changerait en loup.

→ Lire la suite...